Entretien ménager

Entretien ménager

mercredi 6 novembre 2013

La cuisine (suite)

La cuisine

Un entretien régulier garde la cuisine propre

Le comptoir de cuisine (plan de travail)

Le comptoir de cuisine est le seul endroit de la maison qui nécessite d’être désinfecté quotidiennement, car il est régulièrement en contact avec des viandes, volaille et poissons, et du coup, avec les bactéries qu’ils peuvent contenir; pensons à la salmonelle ou à E. coli. L’utilisation d’un planche de travail en bois est recommandée pour éviter de contaminer le plan de travail de la cuisine. Celle-ci  devra être désinfectée rapidement après usage, de même que les accessoires qui auront été en contact avec les aliments crus d’origine animale. Si vous disposez d’un lave-vaisselle, cela suffira à désinfecter grâce à la température de l’eau. Pour la désinfection manuelle, l’Agence canadienne d’inspection des aliments recommande d’abord de laver planche et accessoires avec un simple détergent à vaisselle et l’eau chaude. Ensuite, il faut tremper quelques minutes ces même accessoires dans un mélange de 1 cuillère à café (5 ml) d’eau de javel (l’un des seuls usages que l’on en fait!) dans 3 tasses(750 ml) d’eau. Rincez, laissez sécher à l’air libre, puis rangez.
Pour celles et ceux qui ont banni l’eau de javel de leurs logis, on peut le remplacer par l’extrait de pépins de pamplemousse, qui est un désinfectant et un antibactérien naturel reconnu.

Quant au four à pyrolyse, qui gagne en popularité, son système autonettoyant s’effectue par combustion à une température de 500 degré Celsius, pendant une heure ou deux. Les résidus de graisses et de nourriture sont alors carbonisés et réduits en cendre. Il suffit ensuite de passer un chiffon humide pour faire disparaître ces cendres et le four est comme neuf, ou presque.

Trucs

Dès que votre planche à découper présente des sillons profonds, changez-la sans tarder. Des bactéries pourraient s’y cacher et être difficiles à déloger.

La cuisinière et le four

Rappelons qu’on doit éviter les nettoyants à four commerciaux, qui sont parmi les trois produits (avec les débouche-tuyaux et les nettoyants à toilette) les plus toxiques, sans âtre essentiels. Pour nettoyer le four, on opte plutôt pour du simple bicarbonate de soude. On recouvre le fond du four d’un peu d’eau, on saupoudre généreusement de bicarbonate, puis on vaporise encore d’eau, on ferme la porte et on laisse agir toute la nuit. Au matin, on gratte la surface avec une spatule de bois, puis il suffit de passer un chiffon humide. En terminant, on lave les parois avec une simple eau savonneuse, puis on rince.

Trucs

Si lors de la cuisson d’un plat, il y a un débordement dans le four et qu’une fumée s’en échappe, saupoudrez immédiatement une généreuse quantité de sel Sur le dégât et continuez la cuisson. La fumée s’arrêtera rapidement et vous n’aurez plus qu’à ramasser les résidus une fois le four refroidi.

On fait tremper les grilles du four dans l’eau savonneuse ou de l’eau vinaigrée avant de les frotter.
Si le dessus de la cuisinière  est entretenu régulièrement, il se lave aisément avec un peu de savon à vaisselle et un chiffon humide. Pour la saleté plus incrustée, on utilise une crème à récurer ou, mieux encore, la poudre à récurer dégraissante. On frotte, puis on passe un coup de chiffon humide (on peut y mettre quelques gouttes de savon doux), on rince et on sèche. Pour une cuisinière vitrocéramique, dont la surface est vitrée, de l’eau vinaigrée ou de l’eau savonneuse sont très efficaces pour faire disparaître les taches et les résidus.
Faites tremper toute une nuit les brûleurs et les cuvettes sous les ronds électriques dans un mélange d’eau chaude et de vinaigre, puis frottez avec une brosse à dents. Éviter la laine d’acier, qui rendrait la surface poreuse.

Suite...


Aucun commentaire:

Publier un commentaire