Entretien ménager

Entretien ménager

dimanche 22 septembre 2013

Savons, détergents et environnement (suite)

Savons, détergents et environnement


Y a-t-il  une différence entre un détergent biodégradable et un détergent écologique?

Oui, un détergent écologique est forcément  biodégradable. Mais la biodégradabilité n’est pas le seul critère à respecter pour pouvoir  affirmer que le détergent est écologique.
Pour avoir l’étiquette d’un produit « écologique », il doit aussi être sans danger pour les humains ainsi que pour la faune et la flore aquatiques, ne pas avoir d’impact sur la stabilité ou le ph des eaux fluviales  ou lacustres, ne pas avoir un pourcentage de composés organiques volatils supérieur aux normes admise, ne contenir aucun ingrédient suspecté cancérogène et tératogène, et ne pas être toxique.


Quand commence et finit l’action des bactéries dans un nettoyant biotechnologique?

Les bactéries employées dans les détergents biotechnologiques sont actives dès qu’elles sont en contact avec leur nourriture : les saletés. Elles meurent une fois qu’elles ne trouvent plus à manger, soit dès que les salissures disparaissent complètement.

Comment un produit biologique ou biotechnologique peut –il contribuer à la sauvegarde de l’environnement ?

À la différence des produits synthétiques, dont la fabrication nécessite beaucoup d’énergie et d’eau, les ingrédients issus de la matière vivante de source renouvelable ne font pas appel à des procédés qui contribuent à la pollution et à la détérioration de l’environnement. Lorsqu’ils se dégradent dans l’environnement après utilisation, ils ne laissent pas non plus de sous-produits dangereux.
Grâce au développement de produits  biotechnologiques à base de bactéries et d’enzymes, on contribuent à diminuer la consommation d’énergie, d’eau, de carburant et d’additifs chimiques, et à contrôler la pollution industrielle et les gaz à effet de serre.
En général, les produits biologiques ne posent pas de problème de biodégradabilité et ne forment pas de sous-produits dangereux pour l’environnement.
Tous ces facteurs combinés favorisent la sauvegarde de notre espace vital.

Quelle différence y-t-il  entre un surfactant et un biosurfactant?

Il n’y a aucune différence entre ces deux produits…mise à part leur origine : ils peuvent être d’origine pétrolière, végétale ou animale. Il s’agit donc de deux surfactants, c’est-à-dire qu’ils confèrent à l’eau une meilleure qualité de nettoyage. La particularité des biosurfactants, c’est qu’ils sont issus de sources renouvelables d’origine végétale.
Un surfactant est composé d’une partie hydrophobe (qui aime l’huile) et d’une partie hydrophile (qui aime l’eau).
La partie hydrophobe peut être faite de graisses, d’huiles, d’acide gras, d’alcool gras, d’esters d’acides gras et d’amines grasses.

En quoi un nettoyant domestique peut –il nuire à l’environnement?

Les savons et les détergents dont on se sert à la maison peuvent contenir des ingrédients d’origine pétrolière, animale ou végétale. Après leur utilisation, les résidus de ces nettoyants se dirigent vers les égouts; s’ils ne sont pas éliminés par les installations de traitement des eaux usées des communautés urbaines, ils se retrouvent dans l’environnement.
Nombre des ingrédients sont non biodégradables; de plus, l’accumulation dans l’environnement de certains de leurs sous-produits peut être dangereuse pour les humains, les animaux et la vie aquatique. Ils peuvent aussi modifier l’équilibre du milieu lacustre ou marin : variation du ph des eaux, prolifération d’algues, intoxication des poissons et des crustacés.
Les phosphates contenus dans les nettoyants sont en grande partie responsables des problèmes d’eutrophisation des lacs et des rivières.
Quant aux émanations dégagées par certains nettoyants, elles peuvent contribuer à endommager la couche d’ozone.

Suite...


Aucun commentaire:

Publier un commentaire