Entretien ménager

Entretien ménager

mercredi 18 septembre 2013

Savons, détergents et environnement

Savons, détergents et environnement


Lorsqu’on parle de nettoyants, que veulent dire les termes BIOLOGIQUES, BIOTECHNOLOGIQUES, BIODÉGRADABLE, NATURELS ET ÉCOLOGIQUES?

Il n’est pas facile de s’y retrouver dans toutes ces appellations. Voici quelques repères :
  • Le nettoyant biologique est un savon ou un détergent dont les ingrédients sont issus de l’agriculture biologique, donc sans pesticides ni engrais chimiques, et qui ne sont pas testés sur les animaux. Les surfactants qu’il contient sont d’origine animale ou végétale et de source renouvelable, alors que les détergents habituels sont faits de surfactants issus de dérivés pétroliers, non renouvelables. C’est un produit écologique.
  • Le nettoyant biotechnologique est issu de la culture des bactéries. Ces microorganismes sont sélectionnés, puis multipliés par des procédés faisant appel à des technologies de pointe qui s’appliquent à la matière vivante, d’où le nom « biotechnologie ». Contrairement aux détergents faits à base de produits chimiques, les nettoyants biotechnologiques détruisent les salissures sans aucun processus chimique, les bactéries se nourrissant tout simplement de ces dernières. Quand il n’y en a plus, elles meurent à leur tour.
  • Le nettoyant biodégradable est fait d’ingrédients dont les rejets dans les eaux d’égout sont détruits par les microorganismes à un taux et après une période qui répondent aux normes généralement établies par des organismes reconnus, comme l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE). Certains nettoyants biodégradables ne sont pas écologiques.
  • Le nettoyant naturel est, comme son nom le dit, composé de produits naturels, donc ne proviennent pas de la synthèse chimique ou pétrochimique. Certains produits naturels sont dangereux pour l’environnement, les humains et le milieu aquatique.
  • Le nettoyant écologique, lui, respecte l’équilibre de la nature de par sa composition; il est non toxique et ne participe pas au déséquilibre des paramètres du milieu, par exemple la variation du ph des eaux, la température ou la composition du milieu naturel. 

Comment se déroule la biodégradation d’un nettoyant?

Un nettoyant biodégradable est un produit dont les ingrédients sont susceptibles d’être dégradés par les microorganismes qui vivent dans la nature, une fois que les eaux de nettoyage sont rejetées dans l’environnement. La biodégradation se fait en deux phases :
  • Durant la biodégradation primaire, les microorganismes décomposent les ingrédients en métabolites;
  • Durant la biodégradation secondaire ou ultime, il y a minéralisation des métabolites, c’est-à-dire transformation complète du produit en gaz carbonique, en eau, en méthane et en sels minéraux inoffensifs pour l’environnement humain, animal et aquatique. 

Existe-t-il une relation entre la toxicité et la biodégradabilité d’un détergent?

Oui. Lorsqu’un produit est entièrement biodégradable, à l’étape De la biodégradation ultime, il se décompose en eau, en gaz carbonique, en méthane et en sels minéraux, des éléments sans aucun danger pour les humains, les animaux ou l’environnement. Lorsqu’il se limite à la biodégradation primaire, les sous-produits formés à cette étape peuvent être encore plus toxiques que le produit initial; c’est d’ailleurs le cas des surfactants comme le nonylphénol éthoxylé que l’on peut trouver dans certains détergents à lessive, entre autres.
Rappelons qu’un ingrédient toxique peut provoquer la mort en cas d’absorption ou d’inhalation par l’homme ou les animaux. Il peut aussi menacer la vie ou affecter la croissance de tout autre organisme vivant.
Le degré de toxicité a longtemps été mesuré par des tests effectués sur les animaux. Aujourd’hui, ces tests sont interdits dans la plupart des pays, conformément aux droits des animaux. Les essais de toxicité sont donc de plus en plus réalisés en laboratoire par des biologistes spécialisés en génétique.

Suite...



Aucun commentaire:

Publier un commentaire